Découvrez des innovations à impact positif

L'industrie textile est l'une des plus polluantes au monde mais de plus en plus d'initiatives voient le jour et tentent de changer les mentalités en promouvant des concepts de mode durable.

Si je vous dit "grands consommateurs de l'industrie textile", vous penserez sûrement aux fashion influenceurs ou à Becky Bloomwood, notre favorite accro du shopping, mais peu penseront à celui qui consomme peut-être même plus de vêtements que les deux précédents réunis: le bébé.

Un bébé prend 9 tailles en 2 ans. Un peu plus que l'adulte lambda 😉  Un bébé consommerait en moyenne 600 vêtements de ses 0 à ses 6 ans. Une consommation non seulement coûteuse pour les parents mais aussi extrêmement polluante. Souvent utilisés uniquement quelques mois ou semaines, ces habits - parfois comme neuf - trainent par la suite dans un placard jusqu'à ce qu'ils soient éventuellement réutilisés pour le prochain nouveau né de la famille.

La toute jeune start-up française Loca Loca (pour Location Locale) propose justement une solution ingénieuse à ce problème de surconsommation.

Loca Loca vous propose de louer des vêtements pour vos tout-petits, de 0 à 6 ans, pour 1€/article.

Loca Loca a inauguré son pop-up store le dimanche 7 juin, à Lyon. Le pop-up store sera ouvert tous les dimanches pour venir choisir de nouveaux articles et rendre les précédents.

La fondatrice, Annouck Blanchouin, a pensé à tout. Statistiquement les vêtements d'un bébé ont plus de chance que les nôtres de revenir abimés ou d'avoir été perdus lors d'une sortie. Ainsi, lorsque vous empruntez un article chez Loca Loca vous payez une petite caution (non encaissée) par article ou un abonnement annuel qui vous permet de ne pas payer de caution. Et si un article revient trop abimé ou si vous l'avez perdu, vous avez également la possibilité (au lieu de payer la caution) de le remplacer par un vêtement similaire. La seule règle: qu'il ne soit pas neuf.

View this post on Instagram

🌎 DU DEPART À L'ARRIVÉE 🌎 . Du champs de coton à notre placard, un t-shirt "traditionnel" en parcourt des kilomètres ... et ce, dans l'unique but de réduire les coûts de fabrication. . Alors quoi de mieux que de s'approvisionner en local ? (🎬 c'est le moment où on se met en avant). Chez Loca Loca, on a à coeur de créer un écosystème lyonnais pour limiter cet impact environnemtal 💪 L'intégralité des vêtements sont récupérés dans la région lyonnaise, juste à côté de chez nous ❤️ . Ps : pour un jean il faut compter 65000 kilomètres 😒 . . . . . . #lyon #vetementslyon #economielocale #economiecirculaire #vetementsbebe #vetementsenfant #grandlyon #consommerresponsable #consommerresponsableetlocal #louersesvetements #bebe #kids #localoca #rentforthefuture

A post shared by Loca Loca (@locationlocale) on

Dans une société où l'on partage de plus en plus: voitures, trottinettes et appartements, on rencontre malgré tout encore une certaine réticence à partager des vêtements.

Cependant c'est une tendance en plein essor, Loca Loca s'inscrit dans cette mouvance et innove par son offre de vêtements pour enfants de 0 à 6 ans.

Les Suédois sont allés jusqu'à inventer un terme qui désigne "la honte du shopping": Köpskam. Ce concept dénonce la fast fashion et la surconsommation et souligne la tendance naissante des millenials à plutôt acheter des vêtements d'occasion (comme le montre l'essor de Vinted) ou à les louer.

Des start-ups et concepts qui nous interrogent sur nos habitudes de consommation.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Loca Loca, je vous invite à consulter leur site ici.

✨  Pour ma part, j'ai hâte de voir l'aventure de Loca Loca grandir et conquérir de nouvelles villes ✨